Maxime Tassin, photographe professionnel à Lyon

Photographe professionnel, vidéaste, peintre, à Lyon

Photos animées > FILM Traboules Bleu


Une ombre, une présence dans une cour… Dans ses cadrages Maxime Tassin révèle l’intensité du voyage, du déplacement volontaire dans l’espace. Il nous parle des rêves fous de l’humanité, de ce qui nous caractérise. Non pas tant de nos multiples périples, tous ceux qui finissent tôt ou tard à nous ramener au point de départ, mais il nous parle de l’idée même d’un ailleurs sans retour comme but en soi, de ce rêve fou de l’humanité d’aller dans l’espace et de repousser les limites. Ici, dans ses Traboules de la couleur bleu, série photographiques sans retouches, Maxime Tassin travaille le bleu du ciel à la tombée de la nuit comme il le ferait

d’une entrée vers un monde parallèle. Subitement on comprend qu’en levant notre regard entre les façades sombres, c’est l’immensité de l’espace qui s’ouvre à nous, comme un vide mystérieux, un monde duquel l’œil ne perçoit finalement rien. Les cours deviennent des canons de lumière, des puits mystérieux qui fixent l’espace comme le font les télescopes. Dans cette série photographique immersive, on pourrait tantôt se trouver dans un rêve, dans un vaisseau spatial, regardant notre terre mère et son atmosphère par un étrange hublot géométrique, tantôt, dans le monde réel euclidien, fixant une pure abstraction matérielle et sensorielle grâce à la 

maîtrise d’une technique photographique qui rencontre le rêve. C’est aussi ce que Maxime Tassin nous propose lorsqu’il monte et projette ses prises de vues à la vitesse de 30 photographies par seconde : une véritable œuvre cinématographique. Alors, il serait faux de rechercher dans ces photographies une volonté de mystère ou un goût pour le bizarre, maîtres mot d’une ambiance et de cadrages bien choisis ; Maxime Tassin explore notre monde réel en reliant ici ce qui motive le plus sa pratique artistique : nous conduire à lier des questions métaphysiques à l’art. 
 


                                  Nicolas Bruno Jacquet

                    Historien de l’art, auteur et docteur en histoire de l’architecture