Maxime Tassin, photographe professionnel à Lyon

Photographe professionnel, vidéaste, peintre, à Lyon

Photos animées > Film Myrelingues


Myrelingues la Bruemeuse, un projet cinématographique réalisé par Maxime Tassin & Nicolas Bruno Jacquet 

 

"Myrelingues la Brumeuse" est un projet cinématographique né de la rencontre entre l'historien de l'architecture Nicolas Bruno Jacquet et du Photographe Maxime Tassin.

Cette réalisation est une expérience artistique visant à métamorphoser notre regard sur la ville de lyon et son patrimoine, et qui renoue avec la principe originel du cinématographe. Utilisant la technique du time laps, la mise en scène permet de produire un effet original et sensible qui immerge le spectateur dans un véritable genre cinématographique ; esthétique de lumières et d'ombres, jeux sur la matière et le 

paysage, points de vues insolites et engagés... nous plonge dans un imaginaire aux multiples dimensions. 

Dans les aventures de Pantagruel, François Rabelais évoque une énigmatique cité méridionale qu’il nomma « Myrelingues » pour les «Mille langues» que l’on pouvait entendre dans ses rues. Nombreux sont ceux qui voulurent reconnaître dans cette évocation de « Myrelingues » la ville de Lyon, alors grand centre marchand et culturel européen de la Renaissance : cité où Rabelais séjourna de 1532 à 1535, y publia ses principaux ouvrages, et y 

exerça la médecine. En 1930, dans son Roman chevaleresque "Myrelingues la Brumeuse,ou l'an 1536 à Lion sur le Rosne", l'auteur lyonnais Claude le Marguet usa de la métaphore pour décrire la cité cosmopolite. La lecture de ce Roman est à la source du projet cinématographique : la correspondance d'identité entre les deux cités - le Lyon de la Renaissance et Myrelingues issue de l'imaginaire rabelaisien - est bien une interprétation de Claude le Marguet. Cet amalgame devient le moteur du scénario : Lyon fut-elle la légendaire Myrelingues ?